KOLWEZI, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : les coprésidents d’Ivanhoe Mines (TSX : IVN; OTCQX: IVPAF), Robert Friedland et Yufeng « Miles » Sun, annoncent que l’entreprise prévoit de démarrer bientôt un programme d’exploration du cuivre étendu en 2021 sur ses permis d’exploration de Western Foreland (Avant-pays de l’ouest) détenus à 100 %, qui incluent environ 2 550 kilomètres carrés à proximité du projet cuprifère de Kamoa-Kakula en République démocratique du Congo (RDC).

Le groupe d’exploration d’Ivanhoe en RDC cible des minéralisations de cuivre à haute teneur de type Kamoa-Kakula grâce à un programme d’exploration et de forages régional dans la zone d’exploration de Western Foreland, qui se situe dans le même cadre géologique que Kamoa-Kakula. Les permis d’exploration détenus à 100 % par Ivanhoe Mines se situent dans une zone considérée par l’équipe géologique d’Ivanhoe comme étant la plus prospective de la région de Western Foreland.

Le programme d’exploration initial de 2021 inclut 40 000 mètres de forage combiné au noyau d’air et au diamant, des travaux de géophysique aéroportés et au sol, l’échantillonnage du sol et la construction des routes. Le travail sur le terrain commencera au début de la saison sèche de 2021, qui débute généralement en avril. Le budget initial pour 2021 est de 16 millions USD, qui peut être augmenté en fonction des résultats du programme. La majeure partie de l’exploration de cette année sera axée sur plus de 1 700 kilomètres carrés des nouveaux permis détenus à 100 % qui ont été acquis en 2019 et ont reçu une certification environnementale en 2020.

« Bien que la pandémie de COVID-19 ait limité nos plans d’exploration en 2020, nous avons pu réaliser un nombre important de levés géophysiques et de travaux d’échantillonnage, qui constituent nos techniques de prospection principales aux premiers stades pour l’identification des cibles hautement prioritaires dans cette partie de la ceinture cuprifère centrafricaine », a déclaré M. Friedland.

« L’exploration est dans notre ADN et étant donné la prospectivité régionale exceptionnelle de nos propriétés foncières à proximité de la zone de découverte de Kamoa-Kakula, nous sommes impatients d’accélérer notre programme d’exploration le plus agressivement possible.

« Notre bilan en matière de découvertes réussies à Kamoa-Kakula estsans précédent et nous avons une immense confiance dans la capacité et la ténacité de notre équipe d’exploration pour l’exploitation de nos connaissances d’exploration propriétaires afin de réaliser la prochaine découverte de cuivre majeure en RDC sur les terres que nous détenons à 100 %.

« C’était au printemps 2016 que l’équipe de géologues dirigeant maintenant nos efforts d’exploration dans la région de Western Foreland a découvert la zone de Kakula, ce qui a transformé le projet de Kamoa-Kakula en l’opération d’exploitation minière de cuivre majeure à plus haute teneur du monde. Étant donné les similarités géologiques entre Kamoa-Kakula et notre site d’exploration adjacent, qui est six fois plus large que le permis d’exploitation minière de Kamoa-Kakula, la zone de Western Foreland est incontestablement un des districts d’exploration de cuivre les plus prospectifs partout dans le monde.

« Alors qu’Ivanhoe rejoindra bientôt les rangs des principaux producteurs de cuivre, notre engagement envers une exploration de grande qualité avec une technologie de pointe est au cœur de notre stratégie commerciale à long terme. Nous la considérons comme notre division de recherche et développement, destinée à nous fournir de nouvelles sources de développement pour les années à venir ».

Les géologues d’Ivanhoe appliquent les mêmes modèles d’exploration sur les permis de Western Foreland qui ont permis de faire avec succès les découvertes de Kakula, Kakula Ouest, Makoko Sud et celle de la zone Kamoa North Bonanza

Le projet d’exploration de Western Foreland d’Ivanhoe est constitué de 17 permis au nord, au sud et à l’ouest des permis d’exploitation minière de Kamoa. Les 17 permis couvrent une zone combinée d’environ 2 550 kilomètres carrés. Les objectifs d’exploration principaux dans la zone de Western Foreland sont une minéralisation de cuivre sédimentaire de style Kamoa-Kakula qui se trouve à la base du « Grand conglomérat » du Nguba inférieur, en particulier là où le Nguba inférieur est en contact direct avec les grès sous-jacents du Roan supérieur.

Les modèles d’explorations qui ont entraîné les découvertes réussies de Kakula, Kakula Ouest et la zone de Kamoa North Bonanza sur le permis d’exploitation minière de la coentreprise de Kamoa-Kakula, sont appliqués à l’ensemble complet des terres de la zone de Western Foreland par la même équipe de géologues d’exploration ayant fait les découvertes précédentes.

Le cadre structurel idéal pour la minéralisation de type Kamoa est généralement proche de la partie ouest du bassin du Nguba. Les gisements se trouvent à la base du Nguba Group, un ensemble de roches largement développé, qui marque la transition entre une épaisse séquence de sédiments sous-jacente déposée dans des conditions oxydantes (bonnes pour le transport du cuivre) ou des conditions réductrices (bonnes pour la précipitation du cuivre). Les permis d’exploration détenus à 100 % par Ivanhoe couvrent environ 175 kilomètres d’axe longitudinal prospectif dans cet environnement cible.

Des permis d’exploration supplémentaires augmentent la couverture d’Ivanhoe des terres les plus prospectives.

En 2019, Ivanhoe a fait l’acquisition de 1 711 kilomètres carrés supplémentaires de permis d’exploration détenus à 100 % dans la zone de Western Foreland, ce qui consolide ses propriétés foncières les plus prospectives. Au T2 2020, Ivanhoe a reçu l’approbation pour son plan d’atténuation et de réhabilitation environnemental pour les nouveaux permis, ce qui permet au travaux d’exploration de démarrer. Les nouveaux permis, en particulier ceux au sud-ouest de Makoko Sud, sont situés dans une zone qui n’a jamais encore fait l’objet d’une exploration détaillée avec des techniques d’exploration modernes. L’accès à la zone est limité et Ivanhoe prévoit de construire de nouveaux ponts et routes pour permettre à ses équipes d’exploration d’y pénétrer. Le fait qu’une zone si peu explorée se trouve juste le long de l’axe longitudinal depuis l’un des plus grands gisements de cuivre au monde représente une opportunité d’exploration attrayante.

Exploration de reconnaissance générant des cibles pour le forage

En plus du forage début 2020 dans la zone de découverte de Kiala qui jouxte la frontière nord du permis d’exploitation minière de Kamoa-Kakula et du forage pendant la deuxième moitié de 2020 de la zone de découverte de Makoko Sud, à environ 20 kilomètres à l’ouest de la zone de découverte de Kakula, le travail d’exploration d’Ivanhoe en 2020 a inclus l’échantillonnage des sédiments fluviatiles, l’échantillonnage géochimique du sol, ainsi que la cartographie des affleurements et des flux sur les nouveaux périmètres des permis obtenus en 2019. Au total, 411 échantillons de sédiments fluviatiles et 958 échantillons de sol ont été recueillis et traités à des fins d’analyse.

Le travail d’échantillonnage et de cartographie a amélioré la compréhension géologique d’Ivanhoe des permis d’exploration et a permis à l’équipe de pouvoir générer des cibles pour une exploration et un forage futurs. Les géologues d’Ivanhoe ont d’abord identifié la prospectivité de la zone de Kamoa-Kakula dans le milieu des années 2000 par l’échantillonnage des sédiments fluviatiles et l’échantillonnage géochimique des sols.

Un levé magnétique et radiométrique de haute résolution a démarré au T4 2020 et est en cours. À ce jour, plus de 80 % des permis d’exploration de Western Foreland d’Ivanhoe ont été couverts par le levé. Au T2 2021, Ivanhoe prévoit de réaliser un levé gravimétrique aérien Xcalibur. L’objectif de ces levés est de mieux comprendre l’architecture stratigraphique et structurelle des nouvelles zones d’exploration, un élément clé pour la génération des cibles précoces pour les levés de sol.

Zone de Western Foreland, dans une direction sud de Makoko vers la frontière zambienne.

Les résultats d’analyse confirment l’extension de l’axe longitudinal du secteur à haute teneur de cuivre de Kamoa Nord sur au moins 800 m sur les permis d’exploration détenus à 100 % par Ivanhoe au niveau de la zone de découverte de Kiala.

M. Friedland et M. Sun ont également annoncé que les résultats des forages réalisés début 2020 ont confirmé l’extension de la structure à haute teneur en cuivre de Kamoa Nord sur au moins 800 mètres dans la zone de découverte de Kiala, qui fait partie des permis Western Foreland détenus à 100 % par Ivanhoe et qui sont adjacents au permis d’exploitation minière de Kamoa-Kakula au nord.

La zone de cuivre à haute teneur dans la zone de découverte de Kiala a été initialement découverte sur le permis d’exploitation minière de Kamoa-Kakula et a été délimitée par une série de puits d’évaluation à des intervalles de 100 m en direction du nord sur les permis d’exploitation minière détenus à 100 % par Ivanhoe.

La structure contrôlant la zone de cuivre à haute teneur reste ouverte au nord et Ivanhoe a maintenant sécurisé 35 kilomètres du site d’exploration détenu à 100 % et hautement prospectif le long du secteur à haute teneur et au nord de la zone de découverte de Kiala.

Les trous de forage sélectionnés dans la zone de découverte de Kiala incluent :

  • DKIA_DD007 qui a intercepté 7,21 mètres (largeur réelle) de cuivre à 7,98 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 %, à une profondeur de trou de 345,44 mètres.
  • DKIA_DD011 qui a intercepté 3,82 mètres (largeur réelle) de cuivre à 5,35 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 %, à une profondeur de trou de 348,00 mètres.
  • DKIA_DD014 qui a intercepté 5,30 mètres (largeur réelle) de cuivre à 12,42 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 %, à une profondeur de trou de 366,70 mètres.
  • DKIA_DD016 qui a intercepté 3,59 mètres (largeur réelle) de cuivre à 9,71 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 %, à une profondeur de trou de 351,40 mètres.

Géologie du secteur à haute teneur de cuivre de Kiala

La minéralisation de cuivre à Kiala se situe principalement à des endroits où la siltite pyritique de Kamoa, ou KPS (Kamoa Pyritic Siltstone) rétrécit graduellement (« recouvrements ») sur l’ensemble du conglomérat de Roan et des grès sous-jacents. La zone de cuivre à haute teneur est entre 50 mètres et 150 mètres de large et est orientée dans une direction nord-sud, et coïncide avec un ensemble de failles de croissance orientées nord-sud.

La zone de Kiala est considérée comme étant prospective, puisque deux composants clés de la minéralisation à haute teneur sont situés dans cette zone. D’abord, il est postulé que la faille a fourni un débit de fluide accru de saumures riches en cuivre dans cette zone. Deuxièmement, le chevauchement des diamictites basales de Nguba a permis à la siltite hautement réduite d’entrer en contact avec l’aquifère de Roan. Cette combinaison favorable a également été responsable des teneurs de type Bonanza dans la zone de Kamoa Nord du projet de Kamoa-Kakula.

Des zones à teneurs de cuivre élevée ont intercepté quatre des cinq tronçons espacés de 200 mètres complétés à ce jour. La minéralisation de cuivre au niveau de la zone de découverte de Kiala est principalement constituée de chalcopyrite et de bornite, avec une chalcocite mineure localisée. Une zonation ascendante de la bornite à la chalcopyrite est également présente (consultez la Figure 4).

Figure 1 : Vue en plan de la zone à haute teneur de Kiala montrant les teneurs de cuivre.

Figure 2 : Ligne de séparation 1 à travers la zone de cuivre à haute teneur de Kiala.

Figure 3 : Ligne de séparation 2 à travers la zone de cuivre à haute teneur de Kiala.

Figure 4 : Profils de teneur de cuivre des trous de forage récents dans la zone de découverte de Kiala.

Le forage récent sur les permis de Western Foreland au niveau de la zone de découverte de Makoko Sud, à l’ouest du gisement de Kakula a intercepté une minéralisation de cuivre visuelle importante sur une longueur longitudinale supplémentaire de 7,5 km.

Après la limitation des activités de forage d’exploration début 2020 comme mesure de précaution pour protéger les employés et les entrepreneurs de construction chargés du forage contre la COVD-19, les forages ont repris au T3 2020. Les 16 trous de forage, totalisant une longueur de 6 871 mètres, ont été forés à l’ouest de zone de découverte de Makoko Sud, qui est située à environ 20 km à l’ouest du gisement de Kakula.

Le forage a intercepté une minéralisation de cuivre peu profonde importante (incluant 6,01 mètres maximum, avec une teneur de cuivre de 3,38 %) sur une longueur longitudinale de 7,5 km dans une direction sud-ouest le long de l’axe longitudinal depuis la zone de découverte de Makoko Sud. La dépollution des routes a commencé au cours de la deuxième moitié de 2020 afin d’élargir les opportunités d’exploration actuelles au sud et à l’ouest de la zone de Makoko Sud.

Nouvelles interceptions de forage significatives depuis Makoko Ouest :

  • DMKK_DD117, un trou de forage d’expansion de 3,6 km du précédent forage de Makoko Sud a intercepté 6,01 mètres (largeur réelle) de cuivre à 3,38 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 2 %, à une profondeur de trou de 259,72 mètres et 9,75 mètres (largeur réelle) de cuivre à 2,63 % avec une teneur de coupure de cuivre de 1,0 %.
  • DMKK_DD118, un trou de forage d’expansion de 1,6 km du précédent forage de Makoko Sud a intercepté 4,19 mètres (largeur réelle) de cuivre à 3,01 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 2 %, à une profondeur de trou de 209,5 mètres et 5,15 mètres (largeur réelle) de cuivre à 2,78 % avec une teneur de coupure de cuivre de 1 %.
  • DMKK_DD123, un trou de forage d’expansion de 7,5 kilomètres du précédent forage de Makoko Sud a intercepté 3,33 mètres (largeur réelle) de cuivre à 1,44 %, avec une teneur de coupure en cuivre de 2 %, à une profondeur de trou de 570 mètres et 17,77 mètres (largeur réelle) de cuivre à 1,39 % avec une teneur de coupure de cuivre de 1 %.

Le récent forage de Makoko Ouest est extrêmement significatif pour le potentiel d’exploration des nouveaux permis d’exploration, puisqu’il démontre que la stratigraphie cible se prolonge vers l’ouest et que la partie latérale du système de minéralisation du cuivre situé sur la partie ouest du bassin est importante. Les forages futurs dans la zone de Makoko Ouest cibleront des emplacements structurels spécifiques propices au développement de teneurs de cuivre plus élevées.

Tableau 1 : Analyse des composites, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 % pour les trous de forage de Kiala.

Tableau 2 : Informations sur l’emplacement des trous de forage de Kiala.

Tableau 3 : Analyse des composites, avec une teneur de coupure en cuivre de 1 % et 2 % pour les trous de forage récents de Makoko Ouest.

Certains des résultats figurant dans le tableau 3 (marqués par un astérisque) sont déclarés comme des résultats obtenus avec un instrument portable à fluorescence X (pXRF) (valeurs de Niton). Les résultats complets ICP sont en attente pour ces trous de forage. La procédure utilisée pour les résultats pXRF sont indiqués à la section Personne qualifiée et Contrôle et assurance de la qualité à la page suivante.

Tableau 4 : Informations sur l’emplacement des trous de forage de Makoko Ouest.

Personne qualifiée et contrôle et assurance qualité

Les informations scientifiques et techniques de ce communiqué de presse ont été revues et approuvées par Stephen Torr, P.Geo., Vice-président d’Ivanhoe Mines, Géologie et évaluation du projet, une personne qualifiée d’après les termes du National Instrument 43-101. M. Torr n’est pas indépendant d’Ivanhoe Mines. M. Torr a vérifié les données techniques divulguées dans ce communiqué de presse.

Ivanhoe Mines maintient une chaîne de contrôle complète ainsi qu’un programme d’assurance et de contrôle de la qualité pour les analyses réalisées dans le cadre du projet d’exploration de Western Foreland. Les demi-carottes sciées ont été traitées dans son laboratoire de préparation d’IME. Les échantillons préparés ont ensuite été expédiés de façon sécurisée au laboratoire de Bureau Veritas Minerals (BVM) en Australie, une installation ayant reçu l’accréditation ISO 17025. Les analyses de cuivre sont déterminées chez BVM par une digestion acide mixte avec une finition ICP. Le matériel de référence certifié aux normes de l’industrie et les vides sont insérés dans les flux d’échantillons avant d’être envoyés à BVM.

Plusieurs des résultats inclus dans ce communiqué sont obtenus avec un instrument portable à fluorescence X (pXRF) (valeurs de Niton). Les échantillons sont pulvérisés dans le laboratoire du projet, compressés pour obtenir une pastille et analysés à l’aide d’un instrument pXRF dans des conditions contrôlées. Ivanhoe Mines analyse régulièrement les pâtes avant l’envoi à BVM avec un instrument pXRF et la corrélation entre les deux techniques a démontré que les valeurs pXRF sont raisonnablement précises. Néanmoins, les valeurs incluses dans ce communiqué de presse sont à titre indicatif et ne peuvent pas être utilisées avec le même degré de certitude que celles déclarées dans un laboratoire commercial.

À propos d’Ivanhoe Mines

Ivanhoe Mines est une compagnie minière canadienne axée sur trois principaux projets en coentreprise d’Afrique australe : le développement de nouvelles mines majeures, mécanisées et souterraines sur les gisements de cuivre de Kamoa-Kakula en RDC, le gisement de palladium, platine, nickel, cuivre, rhodium, or de Platreef en Afrique du Sud, le vaste réaménagement et la modernisation de la mine historique de zinc, cuivre, germanium, argent de Kipushi, également en RDC.

Kamoa-Kakula devrait commencer à produire des concentrés de cuivre en juillet 2021 et devenir, grâce à des expansions progressives, un des plus grands sites de production de cuivre au monde. Kamoa-Kakula et Kipushi seront alimentées par de l’énergie hydroélectrique propre et renouvelable, et seront parmi les émetteurs de gaz à effet de serre les plus faibles au monde par unité de métal produite. Ivanhoe explore également de nouveaux gisements de cuivre sur ses permis Western Foreland détenus à 100 % en RDC, près du projet Kamoa-Kakula.

Coordonnées

Investisseurs : Bill Trenaman +1.604.331.9834    /    Médias : Matthew Keevil +1 604 558 1034

Mise en garde sur les informations prospectives
Certains énoncés dans ce communiqué constituent des « énoncés prospectifs » ou des « informations prospectives » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, incluant sans s’y limiter, (i) les énoncés concernant le programme d’exploration 2021 planifié sur les permis d’exploration de Western Foreland, notamment ceux relatifs au fait que le programme inclut 40 000 mètres de forages combiné au noyau d’air et au diamant, des travaux de géophysique aéroportés et au sol, l’échantillonnage de sol et la construction des routes ; et (ii) les énoncés concernant le fait que le travail sur le terrain commencera au début de la saison sèche de 2021, qui débute généralement en avril.

Ces déclarations impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient conduire à des résultats, performances et réalisations de la société, ou à des résultats de l’industrie sensiblement différents des résultats, performances et réalisations futurs qu’indiquent ou que laissent entendre ces déclarations prospectives ou ces informations prospectives. Ces déclarations se reconnaissent à l’utilisation de termes tels que « pouvoir », « devoir », « avoir l’intention de », « s’attendre à », « prévoir », « croire », « planifier », « anticiper », « estimer », « prédire » et d’autres termes similaires, ou encore au fait qu’elles indiquent que certaines mesures seront prises, certains événements se produiront ou certains résultats seront obtenus ou pourraient l’être. Ces déclarations reflètent les attentes actuelles de l’entreprise concernant des événements, performances et résultats futurs et n’ont de valeur qu’à la date du présent communiqué.

En tant que telles les informations et les déclarations prospectives sont basées sur certaines hypothèses et analyses faites par la direction d’Ivanhoe Mines au vu de leur expérience et leur perception des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs prévus, ainsi qu’à d’autres facteurs de gestion qui sont appropriés dans les circonstances. Ces déclarations toutefois comportent des risques et incertitudes importants et d’autres facteurs qui pourraient conduire à ce que les événements ou résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les informations ou déclarations prospectives, notamment, mais ne se limitant pas à, des changements imprévus apportés aux lois, aux règles ou à la réglementation (y compris l’application rétroactive), des manquements aux accords contractuels avec l’État à être honorés en partie ou en entier, ou dans la mise en œuvre et l’application des lois, règles et réglementations par les autorités compétentes ; des manquements des parties à des contrats conclus avec la société à leurs obligations contractuelles ; des conflits sociaux ou du travail ; des variations dans les prix des matières premières, y compris le prix du cuivre, des manquements imprévus ou l’inefficacité de l’infrastructure ou des retards dans le développement de l’infrastructure, l’échec des programmes d’exploitations ou des autres études pour fournir les résultats anticipés ou des résultats qui justifieraient et soutiendraient des études, un développement et une exploitation continus et les résultats des études et des évaluations économiques. D’autres facteurs importants qui pourraient entraîner des résultats réels différents des déclarations prospectives incluent également ceux décrits dans l’intitulé « Facteurs de risque » dans le rapport de gestion le plus récent de l’entreprise ainsi que dans le formulaire d’informations annuel rempli par Ivanhoe Mines. Les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux informations et aux déclarations prospectives. Les facteurs et les hypothèses utilisés pour développer les informations et les déclarations prospectives, et les risques que pourraient entraîner matériellement un résultat réel différent sont présentés dans la section « Facteurs de risque » et ailleurs dans les discussions les plus récentes de la direction, le rapport d’analyses et le formulaire d’informations annuel disponible sur www.sedar.com.

Bien que les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué soient fondées sur des hypothèses que la direction de la société juge raisonnables, la société ne peut pas garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont formulées à la date du présent communiqué de presse et sont, dans leur intégralité, expressément assorties des réserves apportées par la présente mise en garde. Sous réserve des lois sur les valeurs mobilières applicables, la société n’est tenue d’aucune obligation d’actualiser ou de réviser les déclarations prospectives figurant dans les présentes afin de tenir compte de circonstances ou d’événements se produisant après la date du présent communiqué.

刚果民主共和国科卢韦齐— 艾芬豪矿业(TSX: IVN; OTCQX: IVPAF) 联席董事长罗伯特·弗里兰德(Robert Friedland) 与孙玉峰(Miles Sun) 今天欣然宣布,2021年将在其全资拥有的西部前沿(Western Foreland) 探矿权内展开大规模勘查工作,覆盖面积约2,550平方公里。西部前沿探矿权位于刚果民主共和国 (以下简称刚果()),毗邻卡莫阿-卡库拉 (Kamoa-Kakula) 铜矿项目。

西部前沿具有与卡莫阿-卡库拉相同的地质背景,艾芬豪的刚果(金)勘探团队正通过区域勘查和钻探,在西部前沿寻找卡莫阿-卡库拉类型的高品位铜矿化体。艾芬豪的地质团队认为,公司全资拥有的探矿权是西部前沿最具勘查前景的地区。

2021年初步勘查计划包括共40,000米的空气钻和金刚石钻探、航空和大地地球物理测量、土壤采样和道路建设。野外作业将于2021年旱季,4月左右开始。2021年的初步勘探预算为1,600万美元,视勘查结果可另行追加。今年大部分的勘查工作将会集中在公司全资拥有的、1,700多平方公里的新探矿权范围内。艾芬豪2019年获得该探矿权, 2020年获得环保审批。

弗里兰德先生说﹕尽管COVID-19疫情使2020年的野外勘查计划受阻,但我们仍然完成了大量的物探和采样工作,通过关键的早期勘查技术,在中非铜矿带的这个区段识别高优先级靶区。

勘查是我们的基因。毗邻卡莫阿-卡库拉矿山的探矿权,具有出色的区域勘查前景,我们期望能够最大程度的尽快推进勘查计划。

我们在卡莫阿-卡库拉取得无与伦比的勘查成果。我们充满信心,勘探团队绝对有能力和毅力,依托艾芬豪特有的勘探知识,在我们全资拥有的探矿权内,取得刚果()下一个重大铜矿发现。

目前领导西部前沿勘探工作的地质团队,正是他们在2016年春天发现了卡库拉矿床,使卡莫阿-卡库拉项目成为全世界品位最高的大型铜矿山之一。考虑到西部前沿探矿权与毗连的卡莫阿-卡库拉矿山的地质相似性,并且面积相当于卡莫阿-卡库拉采矿权的六倍以上;毋庸置疑,西部前沿是全球最具勘查前景的铜矿项目。

虽然艾芬豪即将成为世界领先的铜生产商之一,但我们长期业务的战略核心将保持不变,继续致力通过先进技术开展高质量的勘查工作。这是我们研发方面的愿景,旨在获得更多的项目储备,为未来提供丰富的发展契机。

艾芬豪的地质师在西部前沿探矿权内,采用相同的勘查模型;该模型成功指导了卡库拉、卡库拉西区、Makoko和卡莫阿北区富矿带的发现。

艾芬豪的西部前沿勘查项目包括卡莫阿采矿权北面、南面和西面的17个探矿证,总面积约2,550平方公里。西部前沿的主要勘探目标是卡莫阿-卡库拉类型的沉积型铜矿。这种矿化赋存在下Nguba群的大砾岩底部,特别是下Nguba群与下伏的上罗安群砂岩的接触带上。

之前取得重大发现的原班地质人马,在西部前沿广阔的勘查区内,采用相同的勘查模型;该模型成功指导了合资项目采矿权内卡库拉、卡库拉西区和卡莫阿北区富矿带的发现。

卡莫阿类型矿化的理想构造环境是靠近西部Nguba盆地的边缘,矿床赋存在Nguba群的底部。Nguba群在区内广泛发育,从氧化环境下的厚大沉积序列 (有利于铜的迁移) 转变为还原环境下的沉积序列 (有利于铜的沉淀富集)。艾芬豪全资拥有的探矿权涵盖勘查前景广阔的、走向长度约175公里的勘查区,恰好位于这种地质环境。

艾芬豪获得更多的探矿权,扩大其极具前景的勘查范围

艾芬豪于2019年获得西部前沿另外1,711平方公里的探矿许可证,均为全资拥有,巩固了对最具勘查前景的勘查区的控制。2020年第二季度,艾芬豪新探矿权的环境影响和修复计划通过审批,允许公司正式展开勘查工作。新的探矿权,特别是Makoko的西南,尚未开展任何先进技术的勘查活动。由于交通受限,艾芬豪计划建设新的桥梁和道路,使勘探团队能够进场作业。在全球最大铜矿床之一的邻区,拥有如此广阔的绿地项目,意味着非常好的勘查机遇。

通过普查确定钻探靶区

艾芬豪2020年初在卡莫阿-卡库拉采矿权北部边界的Kiala探矿区开展钻探,其后于2020年下半年在卡库拉矿区以西约20公里的Makoko探矿区开展钻探。此外,艾芬豪2020年的勘探工作还包括水系沉积物取样、土壤地球化学测量,以及在2019年获得的新矿权内进行露头和水系填图,共采集了411个水系沉积物样品和958个土壤样品进行分析。

艾芬豪通过采样和填图工作加深了解探矿权的地质背景,使团队能更准确地为未来的勘查和钻探工作选定靶区。艾芬豪的地质师于2000年代中期,通过水系沉积物和土壤地球化学测量,首次确定了卡莫阿-卡库拉矿区的勘查潜力。

2020年第四季度启动的高分辨率磁法测量仍在进行中,迄今为止已完成西部前沿探矿权80%以上的范围。艾芬豪计划于2021年第二季度进行Xcalibur航空重力测量。这些物探工作旨在深入了解新勘查区内的地层和构造,这对于选定地表勘查的早期靶区至关重要。

西部前沿Makoko勘查区---面向南部赞比亚边境

化验结果确认卡莫阿北区高品位铜矿化向艾芬豪全资拥有的Kiala 探矿区内至少延伸了800

弗里兰德先生和孙先生还宣布,2020年初完成的钻孔分析结果确认,卡莫阿北区的高品位铜矿化向Kiala 探矿区内至少延伸了 800 米。Kiala 探矿区是艾芬豪全资拥有的西部前沿探矿权的一部分,位于卡莫阿-卡库拉采矿权的北部。

Kiala 探矿区的高品位铜矿带最先在卡莫阿-卡库拉开采许可区被发现,并通过一系列间距100米的探边孔圈定,向北延伸至艾芬豪全资拥有的探矿权范围内。

高品位铜矿带的控矿构造向北开放延伸。艾芬豪全资拥有极具勘查前景的、向北走向延伸长达35公里的探矿权。

Kiala 探矿区的部分钻孔包括﹕

  • DKIA_DD007 345.44米,见矿7.21(真实宽度),铜品位7.98% ( 1%2% 铜边界品位计算)
  • DKIA_DD011 348.00米,见矿3.82(真实宽度),铜品位5.35% ( 1%2% 铜边界品位计算)
  • DKIA_DD014 366.70米,见矿5.30(真实宽度),铜品位12.42% ( 1%2% 铜边界品位计算)
  • DKIA_DD016 351.40米,见矿3.59(真实宽度),铜品位9.71% ( 1%2% 铜边界品位计算)

Kiala高品位铜矿化带的地质特征

Kiala勘查区的铜矿化主要赋存在卡莫阿黄铁矿粉砂岩向下伏罗安群砾岩和砂岩逐渐变窄 (“超覆) 的位置。高品位铜矿化的宽度在50米与150米之间,南北走向,与一系列南北向断层走向一致。

具备形成高品位矿化的两大关键条件,因此Kiala勘查前景很乐观。首先,断裂活动被认为增加了该地区富铜卤水的热液通量。其次,基底Nguba杂砂岩的超覆导致强还原条件的粉砂岩直接接触罗安群的砂岩含水层。这些有利条件的组合,还对卡莫阿-卡库拉项目内的卡莫阿北区富矿带有重要贡献。

迄今已完成的200米间距的五条勘探线上,有四条剖面发现高品位铜矿化。 Kiala勘查区的铜矿化主要由黄铜矿及斑铜矿组成,局部见少量辉铜矿。斑铜矿至黄铜矿的垂直分带,请见图4

1Kiala高品位铜矿带平面图,显示铜品位。

2 Kiala 高品位铜矿带1号勘探线剖面。

3 Kiala 高品位铜矿带2号勘探线剖面。

4 Kiala 勘查最近完成的钻孔铜品位柱状图。

西部前沿Makoko矿区的钻探工作,圈定出长达7.5公里、肉眼可识别的新的铜矿化带。

作为防疫措施以保护员工和承包商免受COVID-19疫情冲击,2020年初暂停了勘查钻探工作,其后于2020年第三季度重启。目前,位于卡库拉矿床以西约20公里处的Makoko探矿区已完成16个钻孔,共计 6,871 米。

钻探工作在Makoko探矿区发现重要的、赋存较浅的铜矿化 (包括6.01米,铜品位3.38%),从Makoko最初发现的矿化区向南西方向延伸,走向上超过7.5公里。 2020年下半年开始进行道路清理,将勘查范围扩大至Makoko矿区的南部和西部。

Makoko西部最新的钻探成果包括﹕

  • DMKK_DD117 ,距离Makoko之前钻探区3.6公里的探边孔,自259.72米见矿6.01(真实宽度),铜品位3.38% (铜边界品位2%) 。以1%铜边界品位计算,见矿9.75(真实宽度),铜品位2.63%
  • DMKK_DD118 ,距离Makoko之前钻探区1.6公里的探边孔,自209.50米见矿4.19(真实宽度),铜品位3.01% (铜边界品位2%) 。以1%铜边界品位计算,见矿5.15(真实宽度),铜品位2.78%
  • DMKK_DD123 ,距离Makoko之前钻探区7.5公里的探边孔,从井下钻孔570米深度开始,见矿3.33(真实宽度),铜品位1.44% (2%铜边界品位计算) 。以1%铜边界品位计算,则见矿17.77(真实宽度),铜品位1.39%

最近在Makoko西部开展的钻探工作,对于新探矿权的勘探潜力评价意义重大,显示目标地层向西面延伸,而且盆地西缘的铜矿化沿水平方向展布。Makoko西部勘查区未来的钻孔工作,将选择有利于形成更高铜品位的特定构造位置为优先靶区。

1 Kiala 钻孔复合物的分析结果 (1%2%铜边界品位计算)

2Kiala钻孔位置。

3 Makoko西部最近的钻孔分析结果 (1%2%铜边界品位计算)

表3的部分结果 (以星号标示) 以便携式XRF (pXRF) 的测试结果 (Niton值)报告。这些钻孔的完整ICP分析尚在测试过程中。下页的“合资格人士”和“质量控制和保证”部分概述了使用pXRF的工作程序。

4Makoko西部的钻孔位置信息。

合资格人士及质量控制和保证

本新闻稿中的科学和技术信息,已经过艾芬豪矿业项目地质和评估副总裁 Stephen Torr 审查和批准。Torr 先生是符合NI 43-101 条款下的合资格人士,并非独立于艾芬豪矿业。Torr 先生已核实本新闻稿所披露的技术数据。

艾芬豪矿业对于西部前沿勘探项目的分析保持着全面的监管以及质量保证和质量控制 (QA/QC) 程序。锯成一半的岩芯在IME的现场实验室加工,制备的样品经由安全的快递方式送往位于澳大利亚的 ISO17025 认证设施 Bureau Veritas Minerals (以下简称BVM”) 实验室。铜分析由 BVM 采用混合酸消解方法后,再运用初始循环压力完成。行业标准认证的参考物质和空白分析信息已于送往 BVM 前加入样品流。

本新闻稿所载的许多结果均以便携式XRF (pXRF) 读数 (niton)为基础。样品在项目现场实验室粉碎后压成颗粒,在受制环境下使用pXRF仪器进行分析。矿浆在送往BVM之前,艾芬豪矿业经常使用pXRF仪器进行测试。两种技术之间的相关性表明,pXRF值是相当准确的。然而,本新闻稿所载的数值仅作参考用途,不应当作商业实验室报告的相同程度确定性。

关于艾芬豪矿业

艾芬豪矿业是一家加拿大的矿业公司,目前正推进旗下位于南部非洲的三大合资企业项目﹕位于刚果()的卡莫阿-卡库拉铜矿和位于南非的普拉特瑞夫 (Platreef) -----金矿的大型机械化地下矿山开发工程,以及同样位于刚果()、久负盛名的基普什 (Kipushi) ---银矿的大型重建和改善工程。

卡莫阿-卡库拉预计将于20217月实现铜精矿生产,并分阶段进行扩建,预计将会成为全球最大规模的铜生产商之一。卡莫阿-卡库拉和基普什将使用清洁、可再生的水电,并将成为全球每单位金属温室气体排放量最低的矿山之一。同时,艾芬豪正在刚果()境内其全资拥有、毗邻卡莫阿-卡库拉项目的西部前沿探矿权内寻找新的铜矿资源。

联系方式

投资者﹕Bill Trenaman +1.604.331.9834 / 媒体﹕Matthew Keevil +1.604.558.1034

前瞻性信息的警戒性声明

本新闻稿载有的某些陈述可能构成适用证券法所订议的“前瞻性陈述”或“前瞻性信息”,包括但不限于﹕(i) 关于西部前沿勘探许可区的2021年勘探计划,包括计划涵盖合共40,000米的空心钻探和金刚石钻探工程,航空和地表地球物理勘测,土壤采样和道路建设的陈述;以及(ii) 关于实地作业将于2021年旱季开始时展开,通常在4月开始的陈述。

这些陈述及信息涉及已知和未知的风险、不明朗因素和其他因素,可能导致本公司的实际业绩、表现或成就、行业的业绩,与前瞻性陈述或信息所表达或暗示的任何未来业绩、表现或成就产生重大差异。这些陈述可通过文中使用“可能”、“将会”、“会”、“将要”、“打算”、“预期”、“相信”、“计划”、“预计”、“估计”、“安排”、“预测”、“预言”及其他类似用语,或者声明“可能”、“会”、“将会”、“可能会”或“将要”采取、发生或实现某些行动、事件或结果进行识别。这些陈述仅反映本公司于本新闻稿发布当日对于未来事件、表现和业绩的当前预期。

所有该等前瞻性信息和陈述乃基于艾芬豪矿业管理层就他们的经验和对于过往趋势、目前条件和预期未来发展的看法,以及管理层在此情况下认为恰当的其他因素而作出的某些假设和分析。然而,这些陈述涉及不同风险和不明朗因素以及其他因素,可能导致实际事件或业绩与前瞻性信息或陈述所预测的有重大差异,包括但不限于有关部门实施的法例、法规或规章或其无法预计的修订(包括具有追溯效力)、与国家签订合同的协议未能全部或部分得到履行、或有关部门执行或实施的法例、法规或规章、合约各方未能根据协议履行合约、社会或劳资纠纷、商品价格的变动(包括铜价格)、基础设施出现无法预计的故障或设施不足或延迟开发基础设施;勘探计划或其他研究未能达到预期结果或用作证明和支持继续研究、开发或运营的结果;以及经济研究和评估的结果。可能导致实际业绩与前瞻性陈述有差异的其他重要因素包括本公司最近提交的管理层讨论与分析报告内以及艾芬豪矿业最近提交的周年信息报告内“风险因素”部分所指的因素。读者请注意不应过度依赖前瞻性信息或陈述。用作编撰前瞻性信息和陈述的某些因素和假设,以及可能导致实际业绩产生重大差异的某些风险均载于本公司最新的管理层讨论与分析报告和周年信息报告所列明的“风险因素”部分以及其他部分。上述报告载于www.sedar.com

虽然本新闻稿载有的前瞻性陈述是基于本公司管理层认为合理的假设而作出,但本公司不能向投资者保证实际业绩会与前瞻性陈述的预期一致。这些前瞻性陈述仅是截至本新闻稿发布当日作出,而且受本警戒性声明明确限制。根据相应的证券法,本公司并无义务更新或修改任何前瞻性陈述以反映本新闻稿发布当日后所发生的事件或情况。

Télécharger en format PDF

Inscrivez-vous à notre liste d’e-mails

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software