KINSHASA, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : les coprésidents d’Ivanhoe Mines (TSX : IVN ; OTCQX : IVPAF), Robert Friedland et Yufeng « Miles » Sun, sont heureux d’annoncer qu’Ivanhoe Mines Energy DRC, une entreprise sœur de Kamoa Copper SA responsable de fournir de l’hydroélectricité durable, propre et renouvelable à la mine de cuivre de Kamoa-Kakula a signé un protocole d’entente (MOU) dans le cadre d’un partenariat public-privé avec le fournisseur public d’électricité de la RDC, La Société Nationale d’Électricité (SNEL), pour moderniser une turbine majeure (n° 5) à l’installation hydroélectrique existante, Inga II, située sur le fleuve Congo.

Son Excellence, Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo, a commenté l’importance du partenariat public-privé pour moderniser une des huit turbines à la centrale électrique Inga II afin de produire de l’électricité propre et durable pour soutenir les projets d’expansion de Kamoa-Kakula et fournir une électricité fiable aux communautés locales : « La République démocratique du Congo a la chance d’être dotée d’un potentiel hydroélectrique extraordinaire. Il est impératif de développer ce potentiel parce que l’hydroélectricité est propre, fiable et renouvelable. Elle est sans aucun doute le type d’électricité le plus approprié pour soutenir les priorités de développement à long terme de notre pays. »

« Des partenariats, tels que celui entre SNEL et Ivanhoe, nous permettent d’augmenter la capacité de notre réseau d’électricité national et d’améliorer les conditions de vie des Congolais en augmentant leur accès à l’électricité. En parallèle, la puissance supplémentaire générée permettra à Kamoa-Kakula de faire bénéficier la RDC de ses produits miniers. Cela génèrera des revenus supplémentaires pour le pays, ainsi que des opportunités d’emploi pour notre peuple. En tant que pays hôte et qu’actionnaire de Kamoa Copper, la RDC voit en cette création de valeur un impératif stratégique », a ajouté le président Tshisekedi.

Ben Munanga, président de Kamoa Copper, a remarqué : « La coopération bilatérale entre Ivanhoe Mines Energy DRC et SNEL pour assurer une alimentation électrique fiable pour Kamoa-Kakula est un partenariat fructueux et souligne l’importance que revêt pour le gouvernement de la RDC le développement de projets miniers de grande envergure dans le pays. »

« Ce nouveau contrat d’alimentation électrique constitue une étape importante de notre marche vers la durabilité car il permettra de fournir à Kamoa-Kakula un accès prioritaire à de l‘électricité propre et durable d’une puissance combinée de 240 MW provenant des turbines modernisées des centrales hydroélectriques de Mwadingusha et Inga II », a ajouté M. Munanga.

Il est prévu que 162 MW d’hydroélectricité seront produits grâce à la modernisation de la turbine 5 d’Inga II

La centrale hydroélectrique, Inga II, est située dans le sud-ouest de la RDC sur le fleuve Congo. Le fleuve Congo est le fleuve le plus profond au monde et le deuxième plus long après le Nil, avec le deuxième débit le plus élevé, après celui de l’Amazone. Mesuré avec le Lualaba, l’affluent principal, le fleuve Congo a une longueur totale de 4 370 km. Elle est la seule rivière majeure à traverser l’équateur deux fois. Le fleuve Congo est unique car il contient de grands rapides et cascades, situés très près de l’embouchure alors que ces caractéristiques sont présentes en amont dans le cas de la plupart des rivières. Les rapides et les cascades dotent le fleuve Congo d’un grand potentiel hydroélectrique. Le bassin du Congo couvre une superficie estimée totale de 3,7 millions de kilomètres carrés, soit environ 13 % de l’ensemble du territoire africain.

Équipée à l’origine entre 1977 et 1982, Inga II fonctionne depuis environ 40 ans. Quatre des huit turbines d’Inga II ont été remises à neuf. La turbine 5 fait partie des quatre restantes qui sont en attente d’une modernisation. Une puissance de sortie estimée à 162 MW devrait être produite par la modernisation de la turbine 5 d’Inga II, dont une partie sera utilisée pour répondre aux exigences d’alimentation futures de la mine de Kamoa-Kakula. La puissance supplémentaire produite par la turbine modernisée sera distribuée sur le réseau d’électricité national pour augmenter l’accès à l’électricité pour les citoyens de la RDC.

SNEL et Ivanhoe Mines Energy DRC prévoient de nommer Voith Hydro de Heidenheim, en Allemagne, un groupe d’ingénierie de premier plan, comme l’entrepreneur de construction chargé de diriger le consortium de fabricants d’équipements pour la modernisation de la turbine. Depuis plus de 80 ans, Voith a réussi à construire et à moderniser les centrales hydroélectriques sur le continent africain et environ 25 % de la capacité en turbines actuellement installées en Afrique ont été fournies par Voith. Voith a également réussi à réhabiliter deux générateurs de turbines à la centrale hydroélectrique adjacente d’Inga I, un projet financé par la Banque mondiale.

L‘élaboration des plans techniques et l’établissement des coûts détaillés pour la modernisation de la turbine 5 d’Inga II sont en cours. Cependant, les premières indications suggèrent que la modernisation peut être réalisée à un coût par mégawatt produit nettement réduit par rapport à celle de la centrale de Mwadingusha.

Vue aérienne des centrales hydroélectriques Inga I (à l’arrière) et Inga II (à l’avant) sur le fleuve Congo. La conduite forcée acheminant l’eau à la turbine 5 d’Inga II est encerclée en rouge.

Hydroélectricité pour un développement durable

M. Friedland a déclaré qu’un approvisionnement en électricité durable et sur le long terme est essentiel à la vision d’Ivanhoe de développer Kamoa-Kakula en un des plus grands projets de cuivre au monde de manière écologiquement, éthiquement et socialement responsable. En tant que source durable d’énergie, l’hydroélectricité peut apporter une contribution importante au développement économique et social du pays.

« Jusqu’à présent, un facteur limitant clé pour l’expansion de Kamoa-Kakula jusqu’à son plein potentiel a été la disponibilité d’une puissance suffisante. Étant donné les considérables ressources indiquées du projet d’environ 1,4 milliard de tonnes d’une teneur de cuivre de 2,7 %, à une coupure de 1 % et le potentiel remarquable de trouver plus de cuivre à haute teneur, le nouveau partenariat avec SNEL dans le cadre d’Inga II nous donne des perspectives claires afin de réaliser notre vision de transformer Kamoa-Kakula en la plus grande mine de cuivre à haute teneur écologique au monde », a déclaré M. Friedland.

« Notre premier partenariat public-privé avec SNEL, la modernisation de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha, a été très réussie et nous sommes heureux de savoir que cette installation fournira de l’énergie hydroélectrique propre aux communautés locales ainsi qu’aux productions de phases 1 et 2 de Kamoa-Kakula. L’alimentation en hydroélectricité fiable est essentielle pour que Kamoa-Kakula devienne la mine de cuivre « la plus écologique » au monde et soit parmi les émetteurs de gaz à effet de serre les plus faibles au monde par unité de cuivre produite.

« La signature du protocole d’accord avec SNEL pour la modernisation de la turbine 5 à Inga II est un moyen rentable et utile de fournir de l‘électricité propre, fiable et renouvelable à Kamoa-Kakula pour les expansions prévues du projet et la propre fonderie du projet. Nous avons toujours préféré travailler avec SNEL pour moderniser les installations hydroélectriques existantes, afin de partager les avantages avec autant de personnes que possible.

« Nous avons la chance que notre exploitation soit en RDC, qui bénéficie d’un incroyable potentiel hydroélectrique. L’hydroélectricité est propre, fiable et durable et est donc la meilleure solution énergétique pour soutenir nos priorités de développement à long terme alors que nous continuons de chercher des moyens de réduire notre impact sur l’environnement, de fournir des avantages significatifs et durables aux communautés où nous sommes présents et de produire le cuivre dont le monde a besoin de toute urgence. »

Le projet de cuivre de Kamoa-Kakula est une coentreprise entre Ivanhoe Mines (39,6 %), Zijin Mining Group (39,6 %), Crystal River Global Limited (0,8 %) et le gouvernement de la République démocratique du Congo (20 %).

Usine de traitement par concentrateur de Kamoa-Kakula d’une capacité initiale de 3,8 millions de tonnes par an, alimentée par de l’hydroélectricité.

Vue aérienne de l’installation hydroélectrique modernisée de 78 MW de Mwadingusha.

La carte à la page suivante montre les complexes hydroélectriques d’Inga et deMwadingusha, laligne électrique haute tension d’Inga, le projet de Kamoa-Kakula, la nouvelle ligne électrique de 220 kV reliant Kamoa-Kakula au réseau d’électricité national et le chemin de fer de Benguela reliant la RDC au port angolais de Lobito.

Sous-station principale de 220 kV de Kamoa-Kakula alimentée par de l’hydroélectricité propre et durable

En décembre 2020, la ligne électrique à double circuit de 35 km de long et de 220 kV jusqu’à Kamoa-Kakula a été reliée au réseau d’électricité national, fournissant l’accès à la ligne électrique à courant continu et haute tension d’Inga-Kolwezi, en passant par la sous-station New Western Dispatch à Kolwezi. La principale sous-station de 220 kV de Kamoa-Kakula a été alimentée par le réseau d’électricité le 25 mars 2021.

Sous-station principale de 220 kV de Kamoa-Kakula maintenant entièrement alimentée par de l’hydroélectricité propre et durable.

Ligne électrique de 220 kV reliant Kamoa-Kakula au réseau d’électricité national.

 

Le 25 mars 2021, la haute direction de Kamoa Copper, le concessionnaire français, Cegelec, et le fournisseur public d’électricité de la RDC, SNEL, ont célébré la mise sous tension de la principale sous-station de Kamoa-Kakula.

La modernisation de la centrale hydroélectrique de 78 MW de Mwadingusha est en voie d’achèvement ; la nouvelle vidéo aérienne présente les derniers progrès
 
La modernisation des six nouvelles turbines à la centrale hydroélectrique de Mwadingusha, le premier partenariat public-privé entre Ivanhoe Mines Energy DRC et SNEL, est en voie d’achèvement et devrait bientôt fournir environ 78 MW d’électricité au réseau d’électricité national, pour fournir de l’électricité aux deux phases de production initiales à 7,6 millions de tonnes par an (Mtpa).

Trois des six nouvelles turbines à la centrale hydroélectrique de Mwadingusha ont maintenant été synchronisées avec le réseau d’électricité national, avec chaque groupe électrogène produisant environ 13 MW d’électricité. L’achèvement et la mise en service des groupes électrogènes restants de la centrale hydroélectrique, l’une après l’autre, est en cours.

Regardez une courte vidéo aérienne de la modernisation de la centrale hydroélectrique et de l’infrastructure associée : https://vimeo.com/541351071 

La supervision des travaux de modernisation à Mwadingusha est réalisée par Stucky Ltd. de Renens, en Suisse. Les paiements préalables effectués par Ivanhoe Mines Energy DRC pour financer les travaux de modernisation seront récupérés par Kamoa-Kakula grâce à la conservation d’un pourcentage sur les factures de consommation électrique mensuelles.

Le barrage hydroélectrique de Mwadingusha, en amont de la centrale hydroélectrique.

La centrale hydroélectrique à Mwadingusha et les conduites forcées vertes qui acheminent l’eau depuis le barrage pour entraîner les six nouvelles turbines.



À l’intérieur de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha, avec trois groupes électrogènes (1, 2 et 3 à l’arrière-plan) entièrement assemblés et opérationnels. L’assemblage des groupes 4 et 6 est en voie d’achèvement et le coulage pour le groupe 5 (au premier plan) est en cours.

À propos d’Ivanhoe Mines

Ivanhoe Mines est une compagnie minière canadienne axée sur trois principaux projets en coentreprise d’Afrique australe : le développement de nouvelles mines majeures, mécanisées et souterraines sur les gisements de cuivre de Kamoa-Kakula en RDC, le gisement de palladium, platine, nickel, cuivre, rhodium, or de Platreef en Afrique du Sud, le vaste réaménagement et la modernisation de la mine historique de zinc, cuivre, germanium, argent de Kipushi, également en RDC.

Kamoa-Kakula devrait bientôt commencer à produire du cuivre et devenir, grâce à des expansions progressives, un des plus grands sites de production de cuivre au monde. Kamoa-Kakula et Kipushi seront alimentées par de l’énergie hydroélectrique propre et renouvelable, et seront parmi les émetteurs de gaz à effet de serre les plus faibles au monde par unité de métal produite. Ivanhoe explore également de nouveaux gisements de cuivre sur ses permis Western Foreland détenus à 100 % en RDC, près du projet Kamoa-Kakula.

Coordonnées

Pour les investisseurs : Bill Trenaman +1 604 331 9834 / Pour la presse : Matthew Keevil +1 604 558 1034

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué constituent des « déclarations prospectives » ou des « informations prospectives » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations et ces informations impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient conduire à des résultats, performances et réalisations de la société, de ses projets ou à des résultats de l’industrie sensiblement différents des résultats, performances et réalisations futurs qu’indiquent ou que laissent entendre ces déclarations prospectives ou ces informations prospectives. Ces déclarations se reconnaissent à l’utilisation de termes tels que « pouvoir », « devoir », « avoir l’intention de », « s’attendre à », « prévoir », « croire », « planifier », « anticiper », « estimer », « prédire » et d’autres termes similaires, ou encore au fait qu’elles indiquent que certaines mesures seront prises, certains événements se produiront ou certains résultats seront obtenus ou pourraient l’être. Ces déclarations reflètent les attentes actuelles de l’entreprise concernant des événements, performances et résultats futurs et n’ont de valeur qu’à la date du présent communiqué.

De telles déclarations incluent, sans limitation, le calendrier et les résultats : (i) les déclarations relatives au fait que la turbine 5 modernisée produira 162 MW d’hydroélectricité propre et renouvelable, fournissant à la mine de cuivre de Kamoa-Kakula de l’électricité durable en quantité suffisante pour des expansions futures, notamment sa propre fonderie associée ; (ii) les déclarations relatives au projet de nommer Voith Hydro en Allemagne comme l’entrepreneur de construction principal pour la modernisation de la turbine ; (iii) les déclarations relatives à la modernisation de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha qui produira environ 78 MW d’hydroélectricité pour les deux premières phases de production à Kamoa-Kakula ; (iv) les déclarations relatives au nouveau contrat d’alimentation électrique qui constitue une étape importante de notre marche vers la durabilité car il permettra de fournir à Kamoa-Kakula un accès prioritaire à de l‘électricité propre et durable d’une puissance combinée de 240 MW provenant des turbines modernisées des centrales hydroélectriques de Mwadingusha et Inga II ; (v) les déclarations relatives aux premières indications qui suggèrent que la modernisation de la turbine 5 à Inga II peut être réalisée à un coût par mégawatt produit nettement réduit par rapport à celle de l’usine de Mwadingusha et (vi) les déclarations relatives au fait qu’étant donné les considérables ressources indiquées d’environ 1,4 milliard de tonnes d’une teneur de cuivre de 2,7 %, à une coupure de 1 % et le potentiel remarquable de trouver plus de cuivre à haute teneur, le nouveau partenariat avec SNEL dans le cadre d’Inga II nous donne des perspectives claires afin de réaliser notre vision de transformer Kamoa-Kakula en la plus grande mine de cuivre à haute teneur écologique au monde.

Les déclarations prospectives et les informations prospectives comportent des risques et incertitudes importants ; elles ne doivent pas être considérées comme des garanties de performance ou de résultats futurs et ne constitueront pas nécessairement des indicateurs fiables de l’obtention ou non de ces résultats. Un certain nombre de facteurs pourraient avoir pour conséquence que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats mentionnés dans les déclarations prospectives, notamment les facteurs examinés ci-dessous et sous la rubrique « Facteurs de risques » et ailleurs dans ce communiqué, ainsi que des changements imprévus apportés aux lois, aux règles ou à la réglementation et à leur application par les autorités compétentes ; des manquements des parties à des contrats conclus avec la société à leurs obligations contractuelles, des conflits sociaux ou du travail, des variations dans les prix des matières premières, et l’incapacité des programmes ou des études d’exploration à obtenir les résultats prévus ou des résultats qui justifieraient et appuieraient la poursuite de l’exploration, des études, du développement ou de l’exploitation.

Bien que les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué soient fondées sur des hypothèses que la direction de la société juge raisonnables, la société ne peut pas garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont exprimées en date du présent communiqué de presse et sont présentés expressément sous réserve de cette mise en garde sur les déclarations prospectives. Sous réserve des lois sur les valeurs mobilières applicables, la société n’est tenue par aucune obligation d’actualiser ou de réviser les déclarations prospectives figurant dans les présentes afin de tenir compte de circonstances ou d’événements se produisant après la date du présent communiqué.

Les résultats réels de l’entreprise pourraient être sensiblement différents de ceux anticipés dans les présentes déclarations prospectives en raison des facteurs énoncés ci-dessous dans la rubrique « Facteurs de risque » du rapport de gestion (MD&A) du quatrième trimestre 2020 de l’entreprise et dans sa notice annuelle.

 刚果民主共和国金沙萨艾芬豪矿业(TSX: IVN; OTCQX:IVPAF) 联席董事长罗伯特·弗里兰德(Robert Friedland) 与孙玉峰(Miles Sun) 今天欣然宣布,艾芬豪矿业刚果()能源公司(Ivanhoe Mines Energy DRC) 与刚果民主共和国(以下简称“刚果()) 国有电力公司La Société Nationale d'Electricité (以下简称“SNEL) 签署了一项合作谅解备忘录(以下简称“谅解备忘录”),在位于刚果河上现有的英加期水电项目进行一台主要涡轮机(5号涡轮机)的升级工程。艾芬豪矿业刚果() 能源公司为卡莫阿铜业(Kamoa Copper SA) 的姊妹公司,专门负责为卡莫阿-卡库拉(Kamoa-Kakula) 铜矿提供可靠的清洁、可再生水电。

刚果民主共和国总统费利克斯·齐塞克迪(Félix Tshisekedi) 阁下表示,合作项目的意义重大,英加二期水电站的八台涡轮机组中的一台进行升级后,将会生产清洁、可再生的电力,以支持卡莫阿-卡库拉的扩建计划,并为当地社区提供可靠的电力﹕“刚果民主共和国拥有非凡的水电发展潜能。水电是清洁、可靠和可再生的能源,毫无疑问是最适合支持我国长期重点开发项目的能源类型。”

“这次SNEL与艾芬豪之间的合作,使我们能够增加电网的容量,为刚果(金)人民提供更普及的电力供应以改善他们的生活水平。同时,额外的电力将有利于卡莫阿-卡库拉在刚果(金)的采矿生产,为国家带来更多的收入,并为刚果(金)人民创造就业机会。作为项目的运营国家和卡莫阿铜业的股东,我们认为这次合作对于创造本地价值具有战略必要性。”

卡莫阿铜业董事长本·穆南加(Ben Munanga)表示﹕“艾芬豪矿业刚果()能源公司与SNEL之间的合作是双赢的伙伴关系,将为卡莫阿-卡库拉提供稳定可靠的电力,同时证明了政府对于该国发展大型采矿项目的重视。”

“这项新的供电协议为我们的可持续发展迈进了重要的一步。Mwadingusha和英加二期水电站的涡轮机升级后,将会优先为卡莫阿-卡库拉提供合共240兆瓦的清洁、可再生电力。”

英加二期的5号涡轮机升级后,预计将产生162兆瓦的水电能源

英加二期水电站位于刚果西南部的刚果河上。刚果河是世界上最深的河流,仅次于尼罗河;如果按流量计算,则仅次于亚马逊河。若包括主要支流卢阿拉巴河计算,全长达4,370公里。刚果河是唯一两次穿过赤道的主要河流,独特之处在于其靠近河口的大型急流和瀑布,而大多数则位于河流的上游位置。刚果河的急流和瀑布对于其发展水电非常有利。刚果盆地的总面积约370万平方公里,占整个非洲陆地约13%

英加二期水电站于1977年至1982年期间建造,目前已运作约40年多。英加二期共有8台涡轮机,其中4台已进行翻新,5号涡轮机是余下4台将会进行升级的其中一台。英加二期的5号涡轮机升级后,预计可产生162兆瓦的电力,其中部分已足够支持卡莫阿-卡库拉矿山未来的电力需求。涡轮机升级后所产生的剩余电力将分配到国家电网,为刚果居民提供更普及的电力供应。

SNEL与艾芬豪矿业刚果()能源公司计划委托领先的工程集团德国海登海姆的福伊特水电 (Voith Hydro)为承包商,带领一众设备制造商进行涡轮机的升级工程。福伊特于过去80多年来,成功在非洲大陆建设和翻新多个水电站,目前为非洲提供约25%的涡轮机装机容量。福伊特还成功地修复了毗邻英加一期水电站的两台涡轮发电机,该项目由世界银行提供资金。

英加二期5号涡轮机组升级的详细工程和成本估算正在进行中。初步估计,每兆瓦发电成本将远低于Mwadingusha水电站的升级工程。

位于刚果河上的英加一期 ()和英加二期 ()水电站的鸟瞰图。红圈位置为英加一期5号涡轮机的压力管道。


水电能源促进可持续发展

弗里兰德先生表示,艾芬豪将使用长期、可持续的电力供应,以对环境、道德和社会负责任的方式发展,实现将卡莫阿-卡库拉打造成为全球最大型铜矿之一的愿景。水电是一种可持续的能源,可为国家经济和社会发展做出重大的贡献。

弗里兰德先生说﹕“目前为止,卡莫阿-卡库拉项目能否全面发挥潜力仍取决于充足的电力供应。项目拥有大规模控制资源量约14亿吨,铜品位2.7% (1 %边界品位估算),且具有巨大潜力发现更多高品位的铜资源。这次与SNEL在英加二期上建立的新合作伙伴关系,使我们的项目有了更明确的进展,帮助我们达成目标,将卡莫阿-卡库拉建造成全球最大型的高品位绿色铜矿山。”

“我们与SNEL的首次合作—Mwadingusha水电站的升级工程,进展非常顺利。我们十分高兴,该设施将为当地社区以及卡莫阿-卡库拉I期和II期生产提供清洁的水电能源。可靠的水电供应对于卡莫阿-卡库拉项目至为重要,将有助项目实现目标,成为世界上最环保的铜矿山,并且成为全球单位铜温室气体排放最低的矿山之一。”

“公司与SNEL签署英加二期5号涡轮机组升级工程的谅解备忘录,将加快以经济高效的方式,为卡莫阿-卡库拉项目的扩建和冶炼厂提供清洁、可靠的可再生电力。SNEL一直是我们的首选伙伴,共同为现有的水利设施进行升级,为更多的人民带来共享利益。”

“刚果(金)拥有发展水电的巨大潜力,我们有幸能够在该国开展业务。清洁、可靠和可持续的水电是最佳的能源解决方案,以支持我们项目的长期发展。全球对于铜金属的需求迫切,我们在进行生产的同时将继续探索以减少对环境的影响,并且为我们的运营社区提供具有意义的长远利益。”

卡莫阿-卡库拉铜矿项目是艾芬豪矿业(占股39.6%)、紫金矿业集团(占股39.6%)、晶河全球(占股0.8%) 及刚果() 政府(占股20%) 的合资项目。

卡莫阿-卡库拉380万吨/年选厂已接入水电。

升级后的78兆瓦Mwadingusha水电设施的鸟瞰图。

下图显示了英加和Mwadingusha水电项目、英加高压输电线路、卡莫阿-卡库拉项目、连接卡莫阿-卡库拉与科卢韦齐国家电网的220千伏新输电线路,以及连接刚果(金)和安哥拉洛比托港的本格拉(Benguela) 铁路的位置。

卡莫阿-卡库拉的220千伏主变电站已接入清洁、可再生水电

202012月,卡莫阿-卡库拉连接的一条35公里长的220千伏双回路输电线,经科卢韦齐的西部调度(Western Dispatch) 变电站并入国家电网,为英加-科卢韦齐高压直流线路供电。卡莫阿-卡库拉的220千伏主变电站于2021325日起从国家电网获得电力供应。

卡莫阿-卡库拉的220千伏主变电站现已接入清洁、可再生的水电。

 

连接卡莫阿-卡库拉与国家电网的220千伏高压线。
 

2021325日,卡莫阿铜业与法国承包商Cegelec及刚果国有电力公司SNEL的高管庆祝卡莫阿-卡库拉的主变电站接电成功。

 

78兆瓦Mwadingusha水电站的升级工程将近完成;新的航拍视频展示了最新进展

艾芬豪矿业刚果()能源公司与SNEL首次合作项目 Mwadingusha水电站6台新涡轮机的升级工程即将竣工,预计将向国家电网提供约78兆瓦的电力,为卡莫阿-卡库拉760万吨/年的I期和II期生产提供电力供应。

Mwadingusha水电站的6台新涡轮机中的3台已与国家电网并网,每台发电机组可产生约13兆瓦的电力。其它发电机组将陆续完工及进行调试。

关于水电站及基础设施升级工程的简短航拍视频,可通过此链结进行观看﹕https://vimeo.com/541351071 

Mwadingusha水电站的升级工程由瑞士雷恩的Stucky Ltd.负责进行监督。艾芬豪矿业刚果 () 能源公司已为升级工程提供预付款,卡莫阿-卡库拉将从每月电费中扣除一定的百分比,以平衡预付款。

Mwadingusha水坝水电站主体设施的上游。

Mwadingusha水电站,由绿色压力管道供水驱动6台新涡轮机。


Mwadingusha水电站内,三台发电机组 (背景中的1号、2号和3) 已完成组装并开始运行。 4号和6号的组装工作即将完成,而5 () 的生产安装正在进行中。

关于艾芬豪矿业

艾芬豪矿业是一家加拿大的矿业公司,目前正推进旗下位于南部非洲的三大合资企业项目:位于刚果() 的卡莫阿-卡库拉铜矿和位于南非的普拉特瑞夫 (Platreef) -----金矿的大型机械化地下矿山开发工程;以及同样位于刚果()、久富盛名的基普什 (Kipushi) ---银矿的大型重建和改善工程。

卡莫阿-卡库拉铜矿项目预计即将实现铜生产,并分阶段进行扩建,预计将会成为全球最大规模的铜生产商之一。卡莫阿-卡库拉和基普什将使用清洁、可再生的水电,并将成为世界上每单位金属温室气体排放量最低的矿山之一。同时,艾芬豪正在刚果()境内其全资拥有的、毗邻卡莫阿-卡库拉项目的西部前沿 (Western Foreland) 探矿权内寻找新的铜矿资源。

联系方式
投资者﹕比尔·特伦曼 (Bill Trenaman),电话﹕+1.604.331.9834    /   
媒体﹕马修·基维尔 (Matthew Keevil),电话﹕ +1.604.558.1034

前瞻性陈述

本新闻稿载有的某些陈述可能构成适用于证券法所定义的“前瞻性陈述”或“前瞻性信息”。该等陈述及信息涉及已知和未知的风险、不明朗因素和其他因素,可能导致本公司的实际业绩、表现或成就、其项目或行业的业绩,与前瞻性陈述或信息所表达或暗示的任何未来业绩、表现或成就产生重大差异。该等陈述可通过文中使用“可能"、“将会”、“会”、“将要”、“打算”、“预期”、“相信”、“计划”、“预计”、“估计”、“安排”、“预测”、“预言”及其他类似用语,或者声明“可能”、“会”、“将会”、“可能会”或“将要”采取、发生或实现某些行动、事件或结果进行识别。这些陈述仅反映本公司于本新闻稿发布当日对于未来事件、表现和业绩的当前预期。

该等陈述包括但不限于下列事项的时间点和结果﹕(i) 关于5号涡轮机升级后,将产生162兆瓦的清洁、可再生水电,为卡莫阿-卡库拉铜矿项目及冶炼厂提供足够的长期电力以配合日后扩建计划的陈述;(ii) 关于计划委托德国福伊特水电为涡轮机升级工程承包商的陈述;(iii) 关于Mwadingusha水电站升级后,将为卡莫阿-卡库拉I期和II期生产提供约78兆瓦水电能源的陈述;(iv) 关于新的供电协议为可持续发展迈进了重要的一步,Mwadingusha和Inga II期水电站的涡轮机升级后,将会优先为卡莫阿-卡库拉提供合共240兆瓦的清洁、可再生电力的陈述;(v) 关于初步估计,Inga II期5号涡轮机升级工程的每兆瓦发电成本将远低于Mwadingusha水电站升级工程的陈述;以及(vi) 关于卡莫阿-卡库拉项目拥有大量控制资源量约14亿吨,铜品位2.7% (以1 %边界品位计算),且具有巨大潜力发现更多高品位的铜资源,这次与SNEL在Inga II期上建立的新合作伙伴关系,使项目有了更明确的进展,帮助我们达成目标,将卡莫阿-卡库拉建造成全球最大型的高品位绿色铜矿山的陈述。

前瞻性陈述及信息涉及重大风险和不确定性,故不应被视为对未来表现或业绩的保证,并且不能准确地指示能否达到该等业绩。许多因素可能导致实际业绩与前瞻性陈述或信息所讨论的业绩有重大差异,包括但不限于“风险因素”以及本新闻稿其他部分所指的因素,以及有关部门实施的法律、法规或规章或其不可预见的变化;与本公司签订合约的各方没有根据协议履行合约;社会或劳资纠纷;商品价格的变动;以及勘探计划或研究未能达到预期结果或未能产生足以证明和支持继续勘探、研究、开发或运营的结果。

虽然本新闻稿载有的前瞻性陈述是基于公司管理层认为合理的假设而作出,但公司不能向投资者保证实际业绩会与前瞻性陈述的预期一致。这些前瞻性陈述仅是截至本新闻稿发布当日作出,而且受本警戒性声明明确限制。根据相应的证券法,公司并无义务更新或修改任何前瞻性陈述以反映本新闻稿发布当日后所发生的事件或情况。

由于公司在2020年第四季度管理层讨论和分析和当前年度信息表中“风险因素”部分所列的因素,公司的实际业绩可能与这些前瞻性陈述中预期的业绩有重大差异。

 

Télécharger en format PDF

Inscrivez-vous à notre liste d’e-mails

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software