Ivanhoe Mines détient une participation indirecte de 64 % dans le projet de Platreef par le biais de sa filiale Ivanplats, et dirige tous les travaux de développement de la mine. Les bénéficiaires sud-africains de la structure d’autonomisation économique des populations noires détiennent une participation de 26 % dans le projet de Platreef. Les 10 % restants sont détenus par un consortium japonais composé de la ITOCHU Corporation ; de Japan Oil, Gas and Metals Corporation et de la Japan Gas Corporation.



Le Premier ministre de Limpopo, Stanley Chupu Mathabatha (au centre), coupant un ruban de cérémonie, aux côtés des membres de l’équipe chargée du fonçage du puits de Platreef, pour marquer l’achèvement du développement de la station de 850 mètres de haut.

30 novembre 2020 : Ivanhoe Mines annonce les résultats concluants de l’étude de faisabilité (Feasibility Study, FS) actualisée pour le projet d’envergure mondiale Platreef de palladium, platine, rhodium, nickel, cuivre et or en Afrique du Sud.


Mario Matusse (à gauche), Bennette Katjeipe (au centre) et Julius Mbeteni (à droite), mineurs de Moolmans, arrivent à la surface après avoir terminé un quart de travail pour développer la station de 950 mètres de Platreef.

MOKOPANE, AFRIQUE DU SUD : les coprésidents d’Ivanhoe Mines (TSX : IVN ; OTCQX : IVPAF), Robert Friedland et Yufeng “Miles” Sun, ont annoncé aujourd’hui que la filiale sud-africaine de la société, Ivanplats, et ses partenaires se réjouissent des conclusions positives exceptionnelles d’unplan de développement intégré indépendant de Platreef 2020 (Platreef IDP20) pour le projet de niveau 1 de palladium, platine, rhodium, nickel, cuivre et or de Platreef en Afrique du Sud, quiest constitué d’une étude de faisabilité actualisée (Platreef 2020 FS) et d’une évaluation économique préliminaire (Platreef 2020 PEA).

Le Platreef 2020 FS s’appuie sur les excellents résultats de l’étude de faisabilité (Feasibility Study,FS), annoncés en juillet 2017, et est basé sur des réserves minérales inchangées, les conceptions du projet pour l’exploitation minière, l’usine et l’infrastructure comme dans le Platreef 2017 FS, à l’exception d’un taux de production accru de 4,0 à 4,4 millions de tonnes par an, en deux modules de 2,2 millions de tonnes par an. La FS 2020 inclut un calendrier de production actualisé basé sur le statut du projet actuel, les coûts et les hypothèses économiques. Le calendrier pour la FS 2020 est dominé par le fonçage du deuxième puits plus large (puits 2), au niveau duquel des travaux préliminaires ont commencé. La FS 2020 prévoit le levage du puits 2 en 2025, ce qui permet la production de son premier concentré au second semestre. Les dépenses en immobilisations initiales pour le Platreef 2020 FS sont estimées à 1,4 milliard USD.

Le Platreef IDP20 comprend également l’évaluation économique préliminaire (PEA) 2020 de Platreef, un plan de développement alternatif et progressif permettant d’accélérer la mise en production de Platreef. Le plan utilise le premier puits du projet (puits 1) pour le levage initial et le développement de la mine, avec une capacité totale annuelle de levage de roche de 825 000 tonnes, dont 125 000 tonnes sont affectées à la roche de développement. Le plan alternatif prévoit la construction d’un premier concentrateur d’une capacité de 770 000 tonnes par an qui pourrait produire un premier concentré à la mi 2024.

Le forage du puits 1, récemment achevé, a permis d’accéder rapidement à des tonnes de minerai à haute teneur dans ce scénario. Alors que la mine initiale de 700 000 tonnes par an est exploitée en utilisant le puits 1, il existe des possibilités d’affiner le calendrier des phases ultérieures d’expansion de la production qui dépend du fonçage du puits 2. Une fois terminé, deux modules concentrateurs de 2,2 millions de tonnes par an seront mis en service, et le concentrateur initial sera porté à sa pleine capacité de 770 000 kilotonnes par an, ce qui portera la production en régime permanent à 5,2 millions de tonnes par an. Le coût en capital initial pour 700 000 kilotonnes par an dans le cadre de l’évaluation économique préliminaire (PEA) 2020 de Platreef est estimé à 390 millions US$, ce qui est nettement inférieur à l’étude de faisabilité Platreef 2020 qui requiert le puits 2 pour la première production.

Les travaux d’ingénierie détaillés ont commencé pour la conception de la mine, le concentrateur de 770 000 kilotonnes par an et l’infrastructure associée pour le plan de développement progressif qui sera intégré dans une étude de faisabilité actualisée en 2021. Le réaménagement du puits 1 aura lieu simultanément en vue d’un levage permanent d’ici le début de 2022. Le budget pour 2021 est de 59 millions US$, dont 10 millions US$ pour le lancement de la construction du chevalement jusqu’au collet du puits 2.

Le Platreef IDP20 reflète la première phase de développement de la mine de Platreef. Il est conçu pour établir une plateforme d’exploitation permettant de soutenir les futures expansions potentielles à 12 millions de tonnes par an et au-delà, comme l’ont démontré les études précédentes, ce qui placerait Platreef parmi les plus grandes mines productrices de métaux du groupe platine au monde, dépassant le 1,1 million d’onces de palladium, de platine, de rhodium et d’or par an.

Un nouveau rapport technique Platreef NI 43-101 a été déposé sur le site Sedar et le site Web de la société au 10 décembre 2020.

Scénarios de développement à Platreef

  • Platreef 2020 FS, mise à jour du FS 2017 : Évalue le développement d’une mine souterraine de 4,4 millions de tonnes par an avec deux concentrateurs construits en modules de 2,2 millions de tonnes par an. Ces données mettent à jour la FS 2017 en prenant en considération les progrès de développement depuis 2017, ainsi que les hypothèses concernant les coûts, les prix des métaux et les taux de change mis à jour, en plus d’une augmentation du rendement de 4,0 à 4,4 millions de tonnes par an pour utiliser la pleine capacité de traitement des deux concentrateurs.

  • Évaluation économique préliminaire (PEA) 2020 de Platreef (Plan de développement progressif) : un autre scénario évaluant le développement progressif d’une mine souterraine d’une capacité initiale de 700 000 tonnes par an, en utilisant le puits 1 existant et un nouveau concentrateur avec une capacité de 770 000 tonnes par an, ciblant des zones d’exploitation minière à haute teneur, avec des coûts en capital considérablement inférieurs. Une fois la première production réalisée, le fonçage du puits 2 commence afin de coïncider avec la construction de deux modules de concentrateur supplémentaires d’une capacité de 2,2 millions de tonnes par an et l’intensification de la production initiale du concentrateur jusqu’à sa pleine capacité de 770 000 tonnes par an, ce qui augmente la production stable jusqu’à 5,2 millions de tonnes par an. Le développement du puits 2 peut être avancé pour accélérer cette expansion.

7 mai 2018 : Ivanhoe Mines assure l'approvisionnement à long terme d'eau en vrac traitée pour la mine Platreef

Le 7 mai 2018, Ivanhoe a annoncé la signature d’un contrat de fourniture d’eau en vrac locale et traitée pour la première phase des travaux de Platreef. Le contrat concerne l’approvisionnement d’au moins cinq millions de litres d’eau traitée par jour pendant 32 ans, à compter de 2022, à partir de la nouvelle usine de transformation de Masodi de la ville de Mokopane. Ivanplats s’attend à recevoir une petite quantité d’eau traitée cette année, et celle-ci sera utilisée dans le développement de la mine souterraine permanent de Platreef et pour la construction des infrastructures de surface.

Selon les termes du contrat, qui est soumis à certaines conditions suspensives, Ivanplats fournira une assistance financière à la municipalité pour couvrir des coûts certifiés d’un maximum de 248 millions de rands (environ 19,6 millions USD) pour la réalisation de l’usine de traitement de Masodi. Ivanplats achètera les eaux usées traitées à un taux réduit de 5 rands par millier de litres pour les 10 premiers millions de litres par jour, afin de compenser une partie du capital initial versé.

8 octobre 2018 : Le puits 1 a atteint le sommet du gisement de Platreef, 780 mètres en dessous de la surface.

Le 8 octobre 2018, Ivanhoe a annoncé que le puits 1 de Platreef avait atteint le sommet du gisement de Platreef à haute teneur (Zone minéralisée T1) à une profondeur de 780,2 mètres en dessous de la surface.

Cet accomplissement de l’équipe de forçage de puits d’Ivanplats annonce la première interception d’une activité minière souterraine dans la ceinture fortement minéralisée et polymétallique du Platreef, qui s’étend sur plus de 30 kilomètres vers le Nord, à partir de la ville de Mokopane. Le gisement de Flatreef, d’une longueur longitudinale de six kilomètres, repose principalement sur la portion plate ou à faible pendage de la ceinture minéralisée de Platreef à des profondeurs relativement faibles d’environ 700 à 1 200 mètres sous la surface.

L'équipe minière de Platreef a livré le premier minerai du développement de la mine souterraine à un stock de surface pour l'échantillonnage métallurgique. L’épaisseur estimée du récif minéralisé (zones minéralisées T1 et T2) au puits 1 est de 26 mètres, avec des teneurs en métaux du groupe du platine allant jusqu’à 11 grammes par tonne (g / t) 3PE (platine, palladium et rhodium) plus or, ainsi que des quantités importantes de nickel et de cuivre. L'intersection de 26 mètres produira environ 3 000 tonnes de minerai, qui contiendrait plus de 400 onces de métaux du groupe du platine (PGM).

Le puits 1 de diamètre 7,25 mètres sera utilisé initialement pour accéder au gisement de Flatreef et au développement souterrain initial. Les zones minières du plan actuel de la mine du Platreef se situent à des profondeurs allant d’environ 700 mètres à 1 200 mètres sous la surface.

Travaux de construction initiaux à la surface du puits 2 jusqu’à l’entrée en terre.

Les travaux de construction en surface du puits 2 ont commencé en mai 2017 autour de l’entrée en terre par un écran d’étanchéité. L’excavation de l’entrée en terre à une profondeur approximative de 29 mètres a commencé début 2018. Des travaux supplémentaires incluent la construction du dispositif d’accrochage en béton pour le chevalement-châssis de béton qui fait 103 mètres de haut et abritera de manière permanente les installations de levage en soutenant le collet de puits. Les travaux de construction initiaux devraient être terminés début 2019.

Le puits 2 a un diamètre interne de 10 mètres et une capacité de levage de six millions de tonnes par an. Le chevalement de l’installation de levage permanente d’une capacité de six millions de tonnes par an a été conçu par Murray & Roberts Cementation, une société basée en Afrique du Sud.

Les travaux de développement visent un taux de production initial de quatre millions de tonnes par an.

Le projet de Platreef, qui contient le gisement de Flatreef, est la découverte de niveau 1 des géologues d’Ivanhoe Mines et couvre la section Nord du complexe magmatique du Bushveld (BIC) sud-africain, la première région productrice de platine dans le monde. Ivanhoe a l’intention de développer la mine de Platreef en trois phases : 1) Un taux initial de 4 millions de tonnes par an pour établir une plateforme d’opération en vue d’une expansion future ; 2) le doublement de la production à 8 millions de tonnes par an et 3) une expansion vers un régime permanent de 12 millions de tonnes par an.

31 juillet 2017 : Ivanhoe Mines publie les résultats positifs et définitifs d’une étude de faisabilité indépendante réalisée pour la première phase des travaux sur les éléments du groupe platine et ses mines de nickel, cuivre et or en Afrique du Sud.

L'Étude de faisabilité définitive (DFS) indépendant de Platreef couvre la première phase de développement, qui comprend la construction d'une mine souterraine ultramoderne, d'un concentrateur et d'autres infrastructures associées pour soutenir la production initiale de concentrés d'ici le début de 2022. Toutes les valeurs fournies dans l’Étude de faisabilité définitive (DFS) sont basées sur la réalisation de 100 % du projet, sauf indication contraire. Une fois la phase 1 développée et mise en service, nous aurons l’opportunité d’affiner la chronologie et la portée des prochaines phases de production.

Les caractéristiques clés de l’Étude de faisabilité définitive (DFS) incluent :

  • Les ressources minérales indiquées contenant 41,9 millions d’onces de platine, de palladium, de rhodium et d’or et 52,8 millions d’onces supplémentaires de platine, de palladium, de rhodium et d’or pour les ressources inférées.
  • Les réserves minérales améliorées contiennent 17,6 millions d’onces de platine, de palladium, de rhodium et d’or, une augmentation de 13 %, suite à l’optimisation de la chambre d’abattage et les travaux de séquencement de l’exploitation de la mine.
  • Le développement d’une grande mine sûre, mécanisée et souterraine avec un concentrateur d’une capacité initiale de quatre millions de tonnes par an et les infrastructures associées.
  • Le taux de production annuel moyen initialement prévu de 476 000 onces de platine, de palladium, de rhodium et d’or (3PE+Au), plus 21 millions de livres de nickel et 13 millions de livres de cuivre.
  • Le coût d’investissement avant production est estimé à environ 1,5 milliard USD, au taux de change ZAR:USD de 13/1.
  • Platreef se situe en bas de la courbe de coûts déboursés, avec une production de 351 USD par once de 3PE+Au, nets de sous-produits et coûts en capital inclus et 326 USD par once hors coûts déboursés.
  • Valeur actualisée nette après impôt (VAN) à un taux d’actualisation réel de 8 % de 916 millions USD.
  • Taux de rendement interne après impôt de 14,2 %. Le retour sur investissement pour les actionnaires du projet devrait être plus élevé étant donné les fonds significatifs déjà levés.

L’Étude de faisabilité définitive (DFS) de Platreef a été préparée pour Ivanhoe Mines par le consultant principal de DRA Global, et l’analyse économique a été menée par OreWin, et des consultants spécialisés dont Amec Foster Wheeler, Stantec Consulting, Murray & Roberts Cementation, SRK Consulting, Golder Associates et Digby Wells Environmental. Le rapport technique complet sera déposé sur le registre SEDAR à l’adresse www.sedar.com et sur le site Web d’Ivanhoe Mines sur le site www.ivanhoemines.com dans les 45 jours de la publication de ce communiqué de presse.

Résultats de l’Étude de faisabilité définitive (DFS) de Platreef.

ÉlémentUnitésDurée de vie moyenne/totale de la mine
Ressources extraites et traitées
Réserves minérales
Platine
Palladium
Or
Rhodium
3PE+Au
Cuivre
Nickel

Millions de tonnes
g/t
g/t
g/t
g/t
g/t
%
%

125
1,95
2,01
0,30
0,14
4,40
0,17
0,34
Résultats financiers clé
Durée de vie de la mine
Coûts de pré-production
Financement maximum
Coûts déboursés pour le site
Total des coûts déboursés après crédits
Total des coûts déboursés après crédits
Coûts d’exploitation du site
VAN après impôts8%
TRI après impôts
Période de récupération du projet

années
en millions d’USD
en millions d’USD
USD par once de 3PE+Au
USD par once de 3PE+Au
USD par once de 3PE+Au
USD par tonne traitée
en millions d’USD
%
années

32
1 544
1 485
399
326
351
48,79
916
14,2
5,3
  1. L’analyse économique est basée sur des réserves minérales probables uniquement.
  2. 3PE+Au = platine, palladium, rhodium et or.
  3. Les prix du métal utilisés dans l’estimation des réserves minérales sont les suivants : 1 600 USD/once de platine, 815 USD/once de palladium, 1 300 USD/once d’or, 1 500 USD/once de rhodium, 8,90 USD/livre de nickel et 3,00 USD/livre de cuivre.
  4. Un prix de vente des réserves minérales en baisse de 155 USD à 80 USD/tonne a été utilisé pour calculer l’estimatif des revenus nets de fonderie.
  5. Les hypothèses du prix du métal utilisées pour l’analyse économique de l’Étude de faisabilité définitive (DFS) sont les suivantes : 1 250 $ USD/once de platine, 825 $ USD/once de palladium, 1 300 $ USD/once d’or, 1 000 $ USD/once de rhodium, 7,60 $ USD/livre de nickel et 3,00 $ USD/livre de cuivre.
  6. Les coûts déboursés tout compris incluent les coûts d’immobilisation.

 

Les travaux de développement de la mine se concentrent sur les ressources de la découverte souterraine de Flatreef.

Le gisement de Flatreef d’une longueur longitudinale de six kilomètres repose principalement sur la portion plate ou à faible pendage de la ceinture minéralisée de Platreef, à des profondeurs relativement faibles d’environ 700 à 1 100 mètres sous la surface.

Le gisement de Flatreef est caractérisé par son épaisseur verticale de minéralisation à haute teneur et un rapport palladium-palladium d’environ 1:1, ce qui est largement plus élevé que les autres découvertes de métaux du groupe platine sur la section Nord du Bushveld. Les modèles de teneur utilisés pour restreindre la minéralisation à la zone de ressources minérales indiquées du Flatreef ont des épaisseurs réelles d’environ 24 mètres pour une teneur de coupure de 2 g/t de 2PE+Au (platine-palladium-or).

Le 11 mai 2016, Ivanhoe Mines a annoncé une augmentation significative des ressources minérales indiquées et inférées pour le projet Platreef. L’estimation mise à jour concerne les ressources minérales qui se prêtent aux méthodes souterraines d’extraction dans le gisement Flatreef du Platreef. Il s’agit de la première mise à jour de l’estimation des ressources globales publiée depuis plus de trois ans. La nouvelle estimation inclut l’unité cyclique de Turfspruit (TCU), qui abrite la majorité des ressources minérales du Flatreef ainsi que deux zones souterraines de minéralisation, l’éponte inférieure (Footwall) et le Bikkuri (BIK) qui est adjacent à la TCU.

Les ressources minérales indiquées sont maintenant estimées à 42 millions d’onces de métaux du groupe platine, une amélioration de 45 %, avec 52,8 millions d’onces supplémentaires de ressources inférées, à la teneur de coupure du scénario de base qui est de 2 grammes/tonne. Avec une teneur de coupure de 1 gramme/tonne, les ressources minérales indiquées sont maintenant estimées à 58,8 millions d’onces de métaux du groupe platine et d’or, et 94,3 millions d’onces supplémentaires pour les ressources inférées.

La nouvelle estimation des ressources minérales a été préparée par Ivanhoe Mines sous la direction du Dr Harry Parker, membre agréé de la Society of Mining, Metallurgy and Exploration (SME), et employé de Amec Foster Wheeler E&C Services Inc. (Amec Foster Wheeler). Le Dr Parker et M. Timothy Kuhl. membre agréé de la SME, également employés de Amec Foster Wheeler, ont indépendamment confirmé l’estimation des ressources minérales, avec une date effective au 22 avril 2016.

Cliquez ici pour voir le rapport technique 2016 sur les ressources du projet Platreef, juin 2016

Ressources minérales du Platreef - toutes les zones minéralisées (scénario de base de 2,0 g/t).

Ressources minérales indiquées - Tonnage et teneurs
Teneur de coupure (3PE+Au)MtPt (g/t)Pd (g/t)Au (g/t)Rh (g/t)3PE+Au (g/t)Cu (%)Ni (%)
3,0 g/t2042,112,110,340,144,70,180,35
2,0 g/t3461,681,700,280,113,770,160,32
1,0 g/t7161,111,160,190,082,550,130,26
Ressources minérales indiquées - Contenu métallique
Teneur de coupure (3PE+Au) Pt (Moz)Pd (Moz)Au (Moz)Rh (Moz)3PE+Au (Moz)Cu (Mlbs)Ni (Mlbs)
3,0 g/t 13,8613,862,230,9230,868001 597
2,0 g/t 18,6618,943,121,2341,951 2262 438
1,0 g/t 25,6326,814,491,8258,752 0764 108
Ressources minérales inférées - Tonnage et teneurs
Teneur de coupure (3PE+Au)MtPt (g/t)Pd (g/t)Au (g/t)Rh (g/t)3PE+Au (g/t)Cu (%)Ni (%)
3,0 g/t2251,911,930,320,134,290,170,35
2,0 g/t5061,421,460,260,103,240,160,31
1,0 g/t14310,880,940,170,072,050,130,25
Ressources minérales inférées - Contenu métallique
Teneur de coupure (3PE+Au) Pt (Moz)Pd (Moz)Au (Moz)Rh (Moz)3PE+Au (Moz)Cu (Mlbs)Ni (Mlbs)
3,0 g/t 13,7813,962,330,9431,018651, 736
2,0 g/t 23,1723,784,261,5652,771 7753, 440
1,0 g/t 40,3843,017,813,0694,274 1297 759
  1. La date effective des ressources minérales est 22 avril 2016. Les personnes qualifiées pour l’estimation sont le Dr Harry Parker et Timothy Kuhl, tous deux membres agréés de la SME et employés de Amec Foster Wheeler E&C Services Inc., et indépendants d’Ivanhoe. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique démontrée.
  2. La teneur de coupure de 2 g/t 3PE+Au est considérée comme l’estimation du scénario de base et est surlignée. Les rangées ne se cumulent pas.
  3. Les ressources minérales sont reportées sur une base 100 %. Les ressources minérales sont déclarées à une élévation approximative de -200 m à 650 m (profondeur de 500 m à 1 350 m). Les ressources minérales indiquées sont forées sur un intervalle d’environ 100 m x 100 m (intervalle local de 150 m) et les ressources minérales inférées sur un intervalle de 400 m x 400 m (intervalle local de 400 m x 200 m et 200 m x 200 m).
  4. Les ressources minérales ont été estimées à l’externe sur une base non diluée et sans considération de récupération d’exploitation minière. La dilution et la récupération d’exploitation minière varient avec la géométrie (pendage, épaisseur, faille et irrégularités aux contacts) de la minéralisation et la méthode d’extraction utilisée.
  5. Les perspectives raisonnables pour l’extraction économique éventuelle ont été déterminées à l’aide des hypothèses suivantes. Prix des produits de base estimé pour le platine : 1 600 $/once, Pd : 815 $/once, Au : 1 300 $/once, Rh : 1 500 $/once, Cu : 3,00 $/livre et Ni : 8,90 $/livre. Nous avons estimé que la fonderie/raffinerie produirait 82 % de métaux payables et que les coûts d’exploration (en moyenne 34,27 $/t), de traitement et de transport du concentré ainsi que les dépenses administratives et frais généraux (en moyenne 15,83 $/t pour l’usine de traitement pour une exploitation de 4 millions de tonnes par an) seraient couverts. Les récupérations de traitement varient avec la teneur du bloc, mais seraient normalement de 80-90 % pour le platine et le rhodium, 70-90 % pour l’or, 60-90 % pour le cuivre et 65-75 % pour le nickel.
  6. 3PE+Au = Pt + Pd + Rh + Au.
  7. Les totaux peuvent ne pas correspondre dus aux arrondis.

Les ressources indiquées de Platreef sont fournies en vert, les ressources inférées en bleu, les zones d’expansion des ressources sont indiquées par des lignes diagonales et les objectifs d’exploration sont en beige. Des détails supplémentaires sur les zones cibles d’exploration sont fournis à la figure 2.

Les objectifs d’exploration augmentent dans les zones adjacentes

Le potentiel de minéralisation UMT-TCU est conforme aux objectifs d’exploration future

Un potentiel d’exploration existe immédiatement en dehors de la zone de minéralisation inférée qui n’a pas encore été explorée par Ivanhoe. Amec Foster Wheeler a défini quatre objectifs d’exploration future (objectifs d’exploration) dans les zones contiguës aux ressources minérales actuelles indiquées ci-dessous.

L’objectif 1 pourrait contenir de 150 à 250 millions de tonnes d’une teneur allant de 1,2 à 1,9 g/t Pt, de 1,2 à 1,9 g/t de Pd, de 0,19 à 0,32 g/t de Au, de 0,08 à 0,14 g/t de Rh, (2,6 à 4,3 g/t 3PE+Au), de 0,11 à 0,19 % de Cu et de 0,23 à 0,38 % de Ni sur une zone de 4,1 km2. Le tonnage et les teneurs sont basés sur les interceptions de la minéralisation 2,0 g/t 3PE+A dans les trous de forage adjacents à l’objectif.

L’objectif 2 pourrait contenir de 50 à 90 millions de tonnes d’une teneur de 1,3 à 2,1 g/t de Pt, de 1,4 à 2,3 g/t de Pd, de 0,19 à 0,31 g/t de Au, de 0,11 à 0,18 g/t de Rh, (2,9 à 4,9 g/t 3PE+Au), de 0,11 à 0,19 % de Cu et de 0,23 à 0,39 % de Ni sur une zone de 3,9 km2. Le tonnage et les teneurs sont basés sur les interceptions de la minéralisation 2,0 g/t 3PE+A dans les trous de forage adjacents à l’objectif.

L’objectif 3 pourrait contenir de 5 à 10 millions de tonnes d’une teneur de 1,3 à 2,2 g/t de Pt, de 1,1 à 1,9 g/t de Pd, de 0,20 à 0,34 g/t de Au, de 0,10 à 0,17 g/t de Rh, (2,7 à 4,6 g/t 3PE+Au), de 0,11 à 0,18 % de Cu et de 0,23 à 0,38 % de Ni sur une zone de 0,5 km2. Le tonnage et les teneurs sont basés sur les interceptions de la minéralisation 2,0 g/t 3PE+A dans les trous de forage adjacents à l’objectif.

L’objectif 4 pourrait contenir de 40 à 60 millions de tonnes d’une teneur de 1,3 à 2,2 g/t de Pt, de 1,5 à 2,5 g/t de Pd, de 0,18 à 0,30 g/t de Au, de 0,12 à 0,20 g/t de Rh, (3,1 à 5,2 g/t 3PE+Au), de 0,10 à 0,17 % de Cu et de 0,22 à 0,36 % de Ni sur une zone de 1,5 km2. Le tonnage et les teneurs sont basés sur les interceptions de la minéralisation 2,0 g/t 3PE+A dans les trous de forage adjacents à l’objectif.

La quantité et la teneur potentielles de ces objectifs d’exploration sont conceptuelles par nature. Ils sont supportés par une exploration et/ou des études suffisantes pour nous permettre de définir ces objectifs d’exploration pour ces ressources minérales. Il n’est pas possible d’affirmer avec certitude que ces explorations supplémentaires produiront les résultats définis comme ressources minérales.

De plus, il existe 48 km2 de terrain non exploré au-delà de ces zones cibles d’exploration sur la stratigraphie prospective. Il n’est pas possible d’estimer la gamme de tonnages et de teneurs pour ce terrain avec les informations actuelles. Il existe un fort potentiel d’augmentation de la minéralisation en cas de forage d’évaluation au sud-ouest.

La minéralisation du projet Platreef est ouverte à l’expansion au sud et à l’ouest, au-delà de la zone de ressources minérales actuelle. Les ressources indiquées apparaissent en vert et les ressources inférées en bleu.

Les géologues d’exploration d’Ivanhoe Mines ont reçu le prix Colin Spence 2016 pour l’excellence de leurs travaux d’exploration minière dans le monde, et notamment la découverte du gisement de Flatreef de métaux du groupe platine en Afrique du Sud.